L'Alliance

Forum de l'Alliance
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Monsterpocalypse

Aller en bas 
AuteurMessage
barbaryhan

barbaryhan

Nombre de messages : 1406
Age : 31
Localisation : Orchies
Date d'inscription : 24/11/2008

Monsterpocalypse Empty
MessageSujet: Monsterpocalypse   Monsterpocalypse Icon_minitimeVen 3 Juil - 13:34

salut salut , en déballant mes cartons j'ai retrouver mon lots de figs monsterpocalypse , petet que certains en on  ai voudrais jouer , ou petet certains voudrais découvrir , bref je met un pti post pour expliquer le jeu ,n'hésiter pas à me demander si vous voulez tester j'ai de quoi faire une partie à deux joueurs sans problème . La il n'y a que les factions des bases qui sont représentées , mais depuis yen à pleins de nouvelles . et petit bonus il y a des règles en français téléchargeable !!

Monsterpocalypse Monste10

voila un article que j'ai trouver qui explique bien

Le dossier de cette semaine tourne autour d’un sujet qui tient beaucoup de geeks et autres cinéphiles à cœur : le Kaijû Ega, ces films où des gigantesques monstres en latex s’affrontent en détruisant immeubles, villes et pauvres japonais hurlant à la mort.

Attention cependant, cet article ne se voudra pas être une représentation exhaustive de ce genre de style. Vous trouverez certainement nombre de sites mieux documentés que celui-ci sur le sujet… Moi, je vais vous parler de ce qu’il y a autour de ce cinéma, plus précisément de l’univers ludique qui s’est inspiré de ce genre, et plus précisément encore du tout dernier né dans le domaine de la consommation Geekesque, j’ai nommé le nouveau jeu Monsterpocalypse !

Monsterpocalypse est un jeu stratégique de figurines pré-peintes à collectionner, dans la même veine que Heroclix, D&D Miniatures, ou, plus récemment, WoW Mini. Le joueur dirige ici un des nombreux monstres gigantesques d’inspiration Kaijû dans le but avoué de terrasser un autre titan tout en rasant la moitié de la ville.

Je vais donc aborder ici l’univers et les mécanismes de ce jeu, tout en étoffant mes explications de références multiples et variées à la culture cinématographique et tout ce qu’elle a inspiré à l’imaginaire de nos chers créateurs ludiques.

GROAR !

Monsterpocalypse Monste10


Avant tout… qu’est-ce que le Kaijû Ega ?

Kaijû est un terme signifiant en japonais « étrange bête ». Par extension, les occidentaux le traduisent habituellement par « monstre »… Un Kaijû, à l’origine, pouvait aussi bien être la sympathique mythe géante Mothra que Nessie, un loup-garou, un simple zombie, ou tout autre monstre que peut produire notre fertile imagination !

Cependant avec le temps l’appelation a évolué et, pour la majorité, le terme Kaijû est maintenant utilisé pour désigner ces monstres gigantesques que l’on retrouve dans de multiples films du genre des Tokusatsu, c’est-à-dire des films ou séries TV chargés en effets spéciaux.

Le nom complet de ce genre de films est Kaijû Ega, il a fait émergence dans les années 50, avec force couches de latex et maquettes piétinées. On y voit donc traditionnellement un monstre géant menacer Tokyo et raser tout sur son passage, jusqu’à ce que un autre monstre géant, ou un robot, ou même parfois de simples humains, mettent fin à ses exactions. Parmi les monstres japonais les plus connus nous pouvons citer Godzilla, Gamera, Mothra, King Ghidorha… Et, pour les occidentaux, King Kong.

Ces monstres étaient aux origines des vilains pas beaux destructeurs de mondes, mais avec le temps ils ont évolués et certains se sont parfois vu « humanisés » (comme Ultraman), parfois dieux protecteurs (comme Mothra), parfois simples créatures perdues ou incomprises (à la King Kong).

Lien wikipédia sur le Kaijû
Les origines des Kaijû

Mais d’où viennent ces gros machins ? Les Kaijû ont tous des origines diverses et variées :

La pollution de notre planète : Godzilla en est le meilleur exemple. La peur de la décrépitude de notre planète et la mutation de notre environnement est matérialisée par les monstres de cette origine… A force de jouer avec le feu, mère nature, par un moyen ou un autre, nous rendra la monnaie de notre pièce. Godzilla (premier film sorti en 1954) est un lézard ayant salement muté suite à de trop fortes radiations nucléaires… Pour beaucoup, il symbolise encore le traumatisme de la bombe A lors de la seconde guerre mondiale, et la menace planant encore, certes lointaine mais toujours présente dans la conscience collective.
Un monde oublié : King Kong, ça vous dit quelque chose ? De nombreux Kaijû sont inspirés d’animaux courants rendus gigantesques. Ils vivent habituellement en paix dans des endroits retournés à l’état sauvage et oubliés de tous (îles désertes, jungles tropicales), jusqu’à ce que l’humanité les découvre et les exhibe comme bêtes de foire. En général après ça part en sucette. Gorosaurus est un monstre moins connu de cette même catégorie.
Des manipulations génétiques : le film Jurassic Park est l’exemple même d’une sorte de Kaijû à l’occidentale, particulièrement le second opus où la mère Tyrannosaure, à la recherche de son petit, écume San Diego devant des hordes de civils en pleine fuite. Pour les amateurs de films plus obscurs comme Space Amoeba (1970), on peut y découvrir Kamoeba, une tortue normale mutée par des aliens pour ravager la terre.
L’outre-espace : Les aliens, encore et toujours ! Ce sont parmi les plus courants des Kaijû, surtout si vous avez été élevés dans le giron des Power Rangers et de Bioman, pour lesquels ils sont une constante menace. Ils peuvent ressembler à tout et à rien… Surtout à rien.
Les protecteurs de l’humanité : Car les Kaijû ne sont pas toujours des créatures, mais parfois de simples hommes dotés des outils adéquats pour sauver l’humanité ! Ainsi, Evangelion vous présente des gigantesques machines construites pour défendre la terre… ces robots, ou Mechas, sont dirigés par des prodiges de l’humanité, des jeunes hommes et femmes formés pour piloter ce genre d’engins et faire face à la menace extra-terrestre.
La Mythologie : Probablement l’une des sources les plus intéressantes des Kaijû, à mon humble avis. Les mutiples divinités ou kami vénérées par les asiatiques offrent au réalisateur friand de monstres tout un panthéon, tout un bestiaire dont lequel s’inspirer ! J’ai relevé dans mes recherches deux exemples frappants : King Shisa, a.k.a. King Caesar, à l’origine une créature mi-lion, mi-loup tirée de la mythologie chinoise. Vous connaissez probablemenbt tous le Shisa, c’est une sorte de chien à l’aspect légèrement démoniaque qui se trouve souvent assis devant les portes de temples mais aussi des traiteurs asiatiques en tout genre. C’est un esprit protecteur, repoussant les mauvais esprits. Le second exemple est Gamera, une tortue géante et volante. Dans la mythologie chinoise elle peut être rapprochée de Xuan Wu, un des quatre guardiens des points cardinaux (le Nord, en l’occurence), possédant de nombreux points commun avec notre monstre chéri.
• Un lien avec quelques théories sur ces deux aspects mythologiques.

godzillatoho_godzilla270712

Quelques Kaijû remarquables

Par « remarquables », j’entends « dont le synopsis m’a particulièrement fait délirer ». Et pour que vous soyez vous aussi ébahis par la profondeur scénariste de la chose, voici un petit « Top 3 Kaijû made in ER84 » :

1. Frankenstein conquers the world : Lorsque les vilains Nazis s’emparent du cœur de la créature de Dr. Frankenstein et parviennent à le faire passer au Japon juste avant l’attaque de la bombe A, on peut s’attendre à tout…
2. Godzilla Vs. Space Godzilla : Plus encore que la vision d’un Godzilla protégeant son mini-godzilla (cf photo ci-dessus), je préfère encore l’origine de Space Godzilla.. Accrochez-vous : la créature susnommée serait en réalité un clone de Godzilla, créée à partir de celulles de celui-ci qui auraient été colportées dans l’espace. On ignore si les cellules ont été transportées par un clone précédent de Godzilla ou bien par la mite géante Mothra, mais le fait est qu’elles ont été aspirées par un trou noir dans lequels elles ont muté, et se sont crystallisées pour ensuite sortir par un trou blanc, formant ainsi SpaceGodzilla. Tadaaaaa !
3. Destroy All Monsters : Tout simplement parce que c’est l’un des kaijû où l’on voit le plus de monstres à la fois… plus d’une dizaine de monstres sont parqués tranquillements ur Monsterland, une sorte d’île aux enfants un peu moins mignonne. Tout se passe bien dans le meilleur des mondes, lorsqu’une race féminine extraterrestre brise la barrière protégeant l’île et lance les créatures aux quatres coins du globe ! On les voit alors joyeusement raser les différentes capitales de la terre, jusqu’à ce que… Pour la suite, vous n’avez qu’à essayer de trouver le film ou bien de lire mes liens wikipédia. Je ne vais pas vous spoiler de si beaux moments de cinéma !
monstpocalpic

Monsterpocalypse Monstp10

Et MONSTERPOCALYPSE dans tout ça ?

Assez parlé du genre, présentons le jeu qui en découle !

Dans Monsterpocalypse, chaque joueur contrôle un monstre et les forces armées qui l’accompagnent. Le but est assez simple : éliminer le monstre adverse à grand coups de lattes et de buildings. C’est dans la manière de faire que tout se complique, et que ça devient intéressant.

Les figurines

La partie se déroule sur un tapis dallé, sur lequel les joueurs vont placer et déplacer leurs figurines : Monstre, Unités, Bâtiments.

Monsterpocalypse Terrak10
Un monstre possède deux formes : la forme Alpha et la forme Ultra, en gros la forme « normale » du monstre, et sa forme « super » qu’il peut déclencher comme une transformation à la Bioman. Chaque forme a ses caractéristiques et compétences particulières, qui peuvent parfois être très différentes et apporter de nouvelles options tactiques au cours de la partie. Un des joueurs gagne s’il détruit les DEUX formes du monstre adverse, en réduisant leurs points de vie respectifs à 0.

Monsterpocalypse Shinob10
Les unités sont les forces d’appui du monstre : nombreuses, elles ne disposent que d’un point de vie et sont donc détruites dès qu’elles sont touchées. En contrepartie, on peut en faire apparaître tout au long de la partie avec très peu de restrictions. Certaines sont offensives, d’autres defensives… Ce sont les unités qui peuvent sécuriser les bâtiments et les zones de pouvoir, permettant au monstre de donner toute sa puissance.

Monsterpocalypse Apartm10
Les buildings sont un élément à part entière de la tactique du jeu, car ce sont les pièces que vous allez pouvoir contrôler ou détruire pour augmenter votre puissance ou baisser celle de votre adversaire. Lorsque vous sécurisez un bâtiment avec des unités ou que vous le cognez à mains nues (ou appendices divers et variés), vous gagnez des dés de pouvoir ou certaines capacités (déplacement accéléré, achat de troupes à prix réduits..) . Lorsque vous envoyez valser un adversaire dedans, vous lui faites perdre des points de vie et gagnez également des dés de pouvoir (mais un peu moins).

Les dés

Monsterpocalypse Mpdice10

Tout le jeu tourne autour de votre gestion des dés. Il existe trois types de dés : dés d’action, dés de boost et dés de pouvoir.

Le plus important est la gestion de votre réserve de dés d’actions. Chaque joueur a 10 dés d’actions (de couleur blanche) qu’il va utiliser pour jouer son monstre et ses unités. Lorsque vous utilisez un dé avec l’un des deux types (monstre ou unité), le dé va passer dans la réserve de l’autre type. A chaque tour, vous allez décider si vous jouez Monstre ou unités, et donc vider une des réserves pour remplir l’autre. Les dés sont a la fois utilisés lors de lancers (pour voir si vous touchez l’ennemi) et à la fois comme sorte de points d’action (i.e. pour bouger une unité, vous dépensez un dé d’action afin qu’elle se déplace de tout son mouvement).

Les dés de boost (bleu) se lancent en addition de vos dés blancs lorsque vous portez un coup (augmentant les probabilités de toucher), tandis que les dés de pouvoir sont utilisés par le monstre pour vous transformer en forme Ultra, faire des attaques puissantes, et des augmentations de force ponctuelles.

La mécanique

Chaque joueur va donc jouer à tour de rôle, en alternant l’utilisation des unités et du monstre. Cet aspect tactique est très intéressant et vous empêche de délaisser un type de figurine au profit d’un autre.

Chaque figurine possède des caractéristiques : Déplacement, Défense, Combat à mains nues, Tir, Coup puissant, PV. Pour ce qui est de la technique de dégats, ‘il faut effectuer autant ou plus de touches au dé (blanc, bleu ou rouge) que la défense adverse pour faire perdre 1 PV, et les stats des trois attaques différentes (Main nues, Tir, Puissant) représentent le nombre maximum de dés blanc que vous pouvez lancer ; et non pas le nombre que vous lancez… Accroissant encore l’intérêt d’une bonne gestion de ses dés : tout griller d’un coup ou garder de la patate pour la suite ?

Les compétences sont extrêmement nombreuses dans ce jeu, et sont soit activées lorsqu’une attaque est portée, soit lorsqu’une attaque est reçue, soit en permanence, etc.

Chaque tour se divise en phases : mouvement, attaque, etc. Il est bon de noter que c’est durant les tours d’unités que vous prenez le controle des bâtiments, et durant les tours de monstre que vous pouvez tenter de « récolter » le pouvoir de ces sécurisation.

Une autre des particularités du jeu est l »existence des coups puissants, et c’est LA que les amateurs de castagne vont s’éclater… Car la caractéristique Coup puissant n’est pas là pour faire joli ! En utilisant au moins un dé rouge, votre monstre va pouvoir faire des super attaques : foncer à travers le décor, pousser l’autre monstre dans un building, l’envoyer voler dans les airs, lui faire un german suplex bien senti, écraser tout autour de lui ou encore attraper un ennuyeux hélico pour le balancer sur le building d’en face ! Et autant un coup normal fait perdre un point de vie, autant un monstre lancé dans un Building perdra 1 PV pour le coup, 1 PV pour le building, et peut-être 1 PV pour la zone enflammée ou radioactive qui apparaitra suite à l’explosion ! Infliger le maximum de dommages en un minimum de coups est un art que tout joueur de Monsterpocalypse se devra de maîtriser… Crush and Destroy !

Les parties durent généralement autour d’ une heure et demie, moins pour les habitués, mais rarement plus.

Ceci était un très bref aperçu des règles du jeu afin de ne pas trop ennuyer les néophytes, mais vous devriez avoir une idée correcte du fonctionnement et de ce que cela implique. Pour résumer rapidement, c’est un jeu faisant appel non seulement à un esprit de déconne certain, mais aussi et surtout à une réflexion stratégique assez poussée. Les règles ne sont pas compliquées à prendre en main, mais la connaissance des compétences des diverses factions peut demander une certaine pratique. Il est facile de jouer, mais le challenge constitue a pouvoir jouer bien !

deimos-9_tripod1-color

Les factions

Dans Monsterpocalypse, vous jouez un monstre et ses sbires issus d’une faction en particulier. Il y en a 6 au total, et elles couvrent un large panel de monstres du style Kaijû Ega..

Les G.U.A.R.D.

Monsterpocalypse Avatar10
commence par les gentils. Défenseurs de l’humanité, ces robots gigantesques ont été créés pour contrer la multiplication de bestioles cataclysmiques en voulant à notre bonne vieille terre… A la point de la technologie, ce sont de gigantesques Mechas contrôlés par une équipe d’humains. On raconte que leur attitude de « cowboy » cause autant de dégâts qu’elle n’en prévient, mais quelques buildings rasés ne sont qu’un maigre sacrifice pour sauver l’humanité !

En ce qui concerne leurs tactiques, actuellement leurs gros points fort sont le tir ( ils pourront bien souvent faire feu jusqu’à des distances insoupçonnés) et la synergie de leurs unités lors d’attaques combinées. La sécurisation plutôt que la destruction des buildings est très importante pour eux, certains bâtiments leurs offrant des avantages non négligeables.

Cette faction est clairement inspirée de Goldorak, Evangelion, Bioman et autres robots protecteurs de l’humanité.

Les Terrasaurs

Monsterpocalypse Avatar11
Des reptiles mutants de 60 mètres de haut ! Sortis des jungles oubliées du globe, ces survivants de l’ère du crétacé viennent ravager la terre… Et plus particulièrement les sites industriels, dont ils sont visiblement très friands. Leurs raids gloutons ne semblent avoir aucun schéma prédéfini, mais les éco-terroristes de Green Fury aiment à se prendre pour leurs « coachs » dans la lutte contre le pouvoir des mégacorpos.

Les Terrasaurs sont la faction avec le moins de compétences, manque compensé par leurs caractéristiques assez élevées. Ce léger manque de compétences va donner d’autant plus d’importance à un placement judicieux pour faire face à toutes les menaces, menaces qu’il n’hésiteront alors pas à déchiqueter dans leurs mâchoires démesurées. Ils préfèrent clairement une bonne destruction de building à tout autre chose, car ils bénéficieront souvent de dés de pouvoir supplémentaire (miam, les HLM plein de chair fraîche) et surtout de zone enflammées où projeter leurs adversaires.

Pas besoin de faire un dessin, c’est ici Godzilla et tous ses confrères reptiles qui se trouvent dignement représenté. cette volonté de se nourrir de toute source d’énergie radioactive ou industrielle est caractéristique de nombreux monstres dinosauriens de ce genre de films, tant chez Godzilla que chez ses adversaires.

Les Seigneurs de Cthul

Monsterpocalypse Large-10

On vous l’avait dit que les Grands Anciens se réveilleraient… Le fin voile de réalité séparant notre monde et les autres dimensions s’est finalement déchiré, et ce n’est que trop tard que les misérables cultistes ont compris leur erreur. Des créatures poulpiennes innommables écument maintenant nos vertes contrées, semant folie et destruction sur leur passage… On dirait bien que l’apocalypse tombe avant l’heure.

A l’opposé des Terrasaurs, les Cthuliens possèdent de nombreuses compétences, pour des caractéristiques plus « moyennes ». Leurs monstres misent leur victoire sur leurs capacités a récupérer de la vie grâce au sacrifice de leurs unités et à la vampirisation des monstres adverses. Ils vous auront à l’usure, c’est sur… A mon humble avis assez délicats à prendre en mains, leurs capacité d’invocation, de télékinésie et bien d’autres peuvent s’avérer être une mortelle combinaison.

H.P. Lovecraft est le créateur de ses sombres divinités, et je dois dire que c’est la faction m’ayant le plus surpris… je ne m’attendais pas à retrouver les œuvres d’un maître de l’horreur tentaculaire dans un tel jeu ! Je dois dire que le résultat est très réussi.

Les Dévoreurs de Planètes

Monsterpocalypse Large-11

Pure destruction. De tous les envahisseurs de notre bonne vieille terre, ce sont sûrement les plus… directs. Si les scientifiques terriens n’avaient pas voulu envoyer une sonde pour étudier la comète qui passait non loin de notre système, nous n’en aurions jamais entendu parler… Mais voilà, bizarrement, peu après avoir perdu contact avec la sonde, la comète a changé de trajectoire. Direction chez nous. Depuis, ils alternent entre destruction massive/désintégration de villes entières et hibernation souterraine pour digérer le tout… La belle vie, en quelque sorte.

Leurs tactiques sont à l’image de leur background : agressives. Ils tapent dur et fort. Selon le monstre choisi, vous irez annihiler votre adversaire au corps à corps ou à distance, mais dans tous les cas il va souffrir. Enfin non, il n’en aura pas le temps.

Pour ce qui est de l’inspiration, je vois bien les méchants de Power rangers, en moins abrutis. Ils ont souvent ce genre de physique… Le fait de s’enfouir sous le sol se retrouve également chez d’autres monstres, dont Baragon.

La Menace Martienne

Monsterpocalypse Large-12

Les petits hommes gris. L’incident Roswell a forcé les habitants de Mars a accélerer le processus d’invasion de la terre, avant que leurs agissements ne soient démasqués. La poignée de scientifiques martiens chargés de surveiller la terre pour en faire une future maison ont dû prendre contact avec l’humanité et échanger leur technologie extrêmement avancée contre des matières premières. Grâce à l’avidité de la race humaine, les martiens ont enfin eu les ressources pour achever leurs plans de conquête terrestre, ont sorti leur population de stase, et se lance à l’attaque. Nous venons en paix, humains. ZAP !

Les Martiens sont des véritables pompeurs de ressources : c’est probablement la faction pouvant récupérer et voler le plus de dés de pouvoir à l’adversaire. Tous volants, assez rapides, ils vous priveront de vos options tout en multipliant les leurs.

A l’heure tardive ou j’écris ces lignes seul le mauvais Independance Day et le très bon Mars Attacks ! me viennent à l’esprit, mais j’imagine que vous n’aurez aucun mal à trouver des films où les Martiens se lancent dans la conquête de la Terre.

Le Syndicat du Soleil de l’Ombre

Monsterpocalypse Large-13

Des Cyber-Ninjas de 50 mètres de haut, ça fait rêver. Le Syndicat a un agenda pour le moins obscur : œuvrant a priori pour le bien de l’humanité, on ne s’explique toujours pas pourquoi ils vont parfois détruire des labos entier et faire disparaitre les dossiers de chercheurs sur les toutes dernières technologies en date. Il se posent eux-même en hérauts de l’humanité, même si les forces de la loi en place ne sont pas forcément d’accord avec leurs méthodes ; ils semblent étrangement s’inquiéter du fait que plus ce syndicat japonais semble développer ses dernières trouvailles dans le domaine de la biotechnologie et la nanotechnologie (avec les modèles surpuissants Zor-), moins les autres organisations semblent être en mesure de les rattraper — si ils faisaient plus attention à leurs scientifiques, aussi…

Déplacement est le maître mot de cette faction. Leurs caractéristiques de mouvement couplées à leur technologie de téléportation leur permet d’être n’importe où, n’importe quand. Il peuvent tout aussi bien prendre le contrôle de zones éloignées sur la carte que refuser ce contrôle au joueur adverse — au cœur même de son territoire.

Les Zor ont probablement été en partie inspirés des Zoalords de la série Bio Booster Armor Guyver. Les Zoanoids étaient des humains possédant des combinaisons biotechnologique leur permettant de réaliser les plus hauts faits (tirs d’énergie, sauts surhumains, résistance hors du commun) et de se transformer en gigantesques humanoïdes. A l’origine un manga, il a été adapté en un anime de 12 épisodes. Dans un autre genre, Ultraman, protecteur de l’humanité, est également un humain qui peut fusionner avec une sorte d’entité-objet pour devenir gigantesque et tataner les méchants envahisseurs.

Combien ça coûte ? Et autres détails pratiques…

Comme annoncé au début de cet article, Monsterpocalypse est un jeu de figurines prépeintes à collectionner. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Ca veut dire que c’est un choix.

Ca veut dire que vous n’aurez pas à dépenser 30€ pour une boite contenant une seule unité de troupes, et si vous dépensez la même somme vous vous retrouverez avec une multitude de troupes, mais qui ne vous intéresseront pas forcément toutes.

Ça veut dire que vous n’aurez pas le montage, la peinture, l’assemblage à faire, et que cette partie du hobby ne sera qu’optionnelle (il est toujours possible de fignoler le prépeint), mais qu’en contrepartie vous pourrez jouer immédiatement, avec des figurines au niveau de peinture correct, et que vous pourrez ranger en vrac dans des cartons sans vous compliquer la vie pour le transport.

Ayant moi-même été figuriniste pendant longtemps (et l’étant toujours un peu), je comprends l’aversion que certains joueurs manifestent pour le prépeint. Mais dans notre cas — et dans le cas du prépeint en général — il faut voir ce que l’on recherche. De longues parties et d’encore plus longues sessions de montage/peinture, ou bien des matchs courts et dynamiques, avec un temps de préparation quasi-nul ? J’apprécie à sa juste valeur une belle figurine en métal, mais je n’ai pas le temps/l’envie de passer des heures à la peindre. En ce moment je préfère des jeux au mécanisme éprouvé, fluides, rapides à jouer, avec des figurines correctes et peintes (plutôt que mes bouts de métal gris de marque X ou Y me regardant avec un air coupable) plutôt que consacrer des heures à la simple préparation d’une portion d’une armée pour un jeu quelconque, et ensuite ne pas trouver le temps ne faire ne serait-ce qu’une demie-partie. C’est un choix, je l’ai fait. Le prépeint de Privateer Press est assez beau, et très pratique.

Pour le côté « à collectionner », il est vrai qu’il peut en rebuter plus d’un. D’autant plus que dans ce jeu, on n’y joue à priori qu’avec une ou deux factions (même si beaucoup deviennent mordus et ne s’arrêtent pas là), et que la probabilité de récupérer des figurines uniquement de sa faction est nulle. Il va falloir « subir » des figurines que l’on ne souhaite pas, et mettre d’autant plus de temps à créer votre armée.

Sauf que pour ce jeu, c’est un faux problème :

Parce que les références de la première série du jeu ne sont pas assez nombreuses pour nécessiter une longue période de tâtonnement en aveugle. Avec 15 unités maximum sur le terrain, et 6 références différentes par faction, on vient rapidement au bout de ses choix et de ses envies… Si vous ne restez pas chez vous à acheter des boosters compulsivement.
En effet, si vous êtes un tant soit peut intéressé par le concept de « collection », vous n’êtes pas sans savoir que si vous collectionnez, d’autres gens le font peut-être. Et que peut-être ces autres gens possèdent des figurines en double, qu’ils ne veulent pas, et vice-versa. L’échange est pour moi essentiel à Monsterpocalypse. Quelques forums actifs que je citerai plus loin favorisent le contact entre joueurs, et les échanges permettent non seulement de fignoler vos armées, mais surtout de rencontrer de futurs partenaires avec qui vous pourrez tester vos figurines chèrement acquises. Il y aura toujours quelqu’un pour échanger une rare d’une faction qui vous intéresse contre la votre qui ne vous intéresse pas… Et là, on complète ses forces très rapidement.
Enfin, il existe la vente à l’unité, dans de nombreuses boutiques et sur internet. Dans ce genre de cas il vaut mieux choisir sa boutique avec précaution, les prix pouvant fortement varier de l’une à l’autre. mais à MonPoc, les unités varient entre 1€ et 4€ habituellement… Peu onéreux pour compléter les derniers détails de votre armée, sachant qu’après vous pourrez jouer avec votre force pendant longtemps.
Pour résumer, en ayant pas peur de faire des échanges et prospecter de-ci de-là, vous devriez avoir une faction opérationnelle pour environ 50-60€. Personnellement je trouve ça moins cher que pour une armée d’une autre marque, et pour tout autant de fun ! Voir plus, étant donné que j’ai déjà fait plus de parties de MonPoc en 2 semaines que des dit-jeux en 3 ans.

La communauté, les bons plans

La communauté Monsterpocalypse est pour le moment assez restreinte, mais très active. Apprenez à la connaître ! Voilà ci-dessous une liste de lien très utiles pour découvrir et partager votre passion pour ce jeu :

Le Forum de Marvin Le Rouge : Pour Moi, LE Forum de la communauté MonPoc française. La communauté est très active, et vous y trouverez toutes les réponses à vos questions.. ou presque. En tout cas vous n’aurez aucun mal à y trouver un partenaire pour échanges ou cassage de tête occasionel.
Le forum de Privateer Press : Le forum officiel de la société, avec plein de threads et plein d’infos.. tout en anglais. Très actif bien sûr.
Le Forum de Playfactory : Diffuseur Français de Monpoc, c’est là où vous pourrez signaler votre présence à leur superbe boutique parisienne et surtout où vous pourrez prendre connaissance des tournois officiels prévus, où et à quelles dates. Peu actif pour le moment, mais on espère que ça viendra !
Le Forum de StarPlayer : Un petit forum pour participer à la ligue de la boutique StarPlayer sur Paris. peu actif, peu de posts, mais également pratique pour rencontrer ceux de la ligue et faire des matchs à la boutique.
Ainsi que un site qui a retenu mon attention…

La Croisée du Jeu : Une boutique qui a eu l’idée géniale de proposer des « boosters à thèmes ». L’aléatoire reste, mais au moins vous êtes sûr que ça sera votre faction ! Très bonne expérience, service impeccable. Bravo !
Vous pouvez bien sur trouver également de nombreuses boutiques online, mais je tiens cependant à préciser que malgré les bons plans du net ce qui fait vivre le jeu c’est également les achats en boutique près de chez vous, donc ne dépensez pas tous vos sous en ligne et en figs à l’unité, pensez a achetez quelques boosters « à la loyale » de temps en temps, le hobby ne s’en portera que mieux !

Revenir en haut Aller en bas
barbaryhan

barbaryhan

Nombre de messages : 1406
Age : 31
Localisation : Orchies
Date d'inscription : 24/11/2008

Monsterpocalypse Empty
MessageSujet: Re: Monsterpocalypse   Monsterpocalypse Icon_minitimeVen 3 Juil - 13:55

Revenir en haut Aller en bas
david " bazdred "

david

Nombre de messages : 6150
Age : 48
Localisation : cuincy
Date d'inscription : 22/08/2007

Monsterpocalypse Empty
MessageSujet: Re: Monsterpocalypse   Monsterpocalypse Icon_minitimeVen 3 Juil - 14:00

En gros , pour faire simple sur l'histoire.

Tu as vu le film " pacific rim´s " tu as l'histoire et le games play.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
barbaryhan

barbaryhan

Nombre de messages : 1406
Age : 31
Localisation : Orchies
Date d'inscription : 24/11/2008

Monsterpocalypse Empty
MessageSujet: Re: Monsterpocalypse   Monsterpocalypse Icon_minitimeLun 6 Juil - 20:17

Oui c'est plus ou moins sa et en plus tu a des "unité" qui sont la pour choper les bâtiments pour gagner de l’énergie pour booster ton gros monstre  

quelques petites images d'une table :

Monsterpocalypse Game10

Monsterpocalypse Monste11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Monsterpocalypse Empty
MessageSujet: Re: Monsterpocalypse   Monsterpocalypse Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Monsterpocalypse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alliance :: AUTRES JEUX :: AUTRES JEUX-
Sauter vers: